Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Aug

LE SAVOIR PEUT ETRE UN PIEGE

Publié par Schadrac SIMPORE

LE SAVOIR PEUT ETRE UN PIEGE


Le savoir est une arme bien meilleure qui fait l’objet de convoitises d’érudits et gens simples. C’est un excellent compagnon qui nous garantit les meilleurs choix dans la vie et nous permet d’anticiper l’avenir. Chaque personne a ses appréhensions, des idées fixes sur sa vie. C’est la connaissance subjective. Elle est essentielle pour nous définir, et c’est elle qui révèle ce qui est particulier en nous. Cependant, cette connaissance subjective que nous avons des orientations de notre vie doit être vraie, réelle, forte afin de survivre et d’affronter avec succès les idées et conceptions extérieures. Pour cela, il ne faut hésiter de la confondre à celles de l’extérieur et la présenter aux conceptions populaires.

Lorsque nous concevons des idéologies et que nous refusons de les partager au risque de ne pas nous faire comprendre, et de surcroît si nous les taisons par peur de ne pas pouvoir convaincre, cela ressemble bien à des dogmes. Nous jouons à la politique de l’Autriche. Nicolas Boileau disait : « Ce qui s’énonce bien s’annonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément » au contraire, quand on est certain de quelque chose, on a non seulement hâte de la partager et aussi la fierté de la défendre. La sagesse définit consiste à prendre tous les faits en compte, à les juger de façon logique et raisonnable pour trouver la vérité absolue. RENE DESCARTES n’a-t-il pas dit de douter de tout jusqu’à ce que l’on ne puisse plus douter ?
Il est nécessaire que nous éprouvions l’authenticité de notre savoir pour être sûrs que nous avons pris la meilleure orientation. Certaines décisions sont irréversibles, ont l’apparence noble, mais avec le temps, nous comprenons l’impasse qui y était cachée. Et puis, il y a souvent des rescapés qui nous environnent. Des gens qui ont une bien meilleure vision de ce que nous magnifions, qui l'ont entretenue et peut-être ont été sauvé de justesse. Ceux-ci peuvent nous éviter les embûches et les pièges sur notre chemin et nous prévenir d’une probable chute.

La plus grande difficulté quand on entretient pendant longtemps une idéologie qui n’est pas de fondement réel et qui a sous-tendu toute ou partie d'une vie, lorsque vient le moment où nous nous rendons compte que cela était inopportun, nous déchantons et nous prenons le risque de tourner mal. La pathologie qu'on s'est évertué de toute notre force à combattre avant, devient le sucre de notre vie. Ce qui est particulier, est que ce phénomène ne peut arriver qu'à une catégorie de personne ayant un esprit fort et une grande âme. c'est dire, tant qu'on a pas vraiment de personnalité, on n'est rarement concerné par ce problème.


Soyez certain d’une chose, la connaissance subjective est une vraie bombe à retardement. Lorsque l'on a le bonheur que des gens de taille à l’esprit démesuré nous environnent avec des expériences avérées, je dis bien que c’est une chance inouïe que l’on doit bien saisir. Souvent, nous avons peur de franchir des pas et de s’écrouler, mais il peut se trouver que c’est ceux que nous craignons qui sont en mesure de nous protéger de tout écart, nous consolider dans notre quête et de nous outiller pour le futur jusqu'à ce que nous atteignions le but final de notre existence.

Lorsqu’un scientifique se déguise en fou, on le fuira toujours. Il n’y a que ceux qui ont l’œil exercé pour reconnaître ce qu’il est, qui pourrons profiter de son expérience. Ça fait si mal d'avoir nourri des croyances, de s'être battu férocement pour les entretenir et de comprendre par finir les erreurs accomplies par méconnaissance. C'est plus dur encore de savoir un être si cher emboîter un chemin pareil tête baissée sans guide et tout confiant rien qu'en se basant sur les probabilités.
La moralité a un chemin d'or, il existe bien. Mais très difficile de voir. Les meilleures intentions et la volonté pure ne suffisent pas. Ils peuvent même être le piège.

Commenter cet article

À propos

Le bonheur du partage et du divertissement